Quand les filles ont-elles commencées à porter du rose?

Étant transsexuelle j’ai dut assez tôt être confrontée à la dure réalité des préjugés et ainsi voir la mince barrière divisant les sexes. Par hasard je suis tombée sur un excellent article rédigé par Jeanne Maglaty de smithsonian.com. J’ai tenté de vous le traduire au meilleur de ma connaissance. On y apprend que notre définition des convention sexuelle concernant l’habillement n’ont pas toujours été tel qu’on les connait soit le rose pour les filles et le bleu pour les garçons.
BE003169
On voit ici le petit Franklin Delano Roosevelt qui arbore une magnifique robe, sa jupe est superbement déposée sur le tabouret. Il tient élégamment dans ses mains croisés un chapeau orner d’une plume de marabou. Ces cheveux tombent doucement sur ces épaules et le tout est compléter par une paire de soulier ciré pour de grands moment.
Aujourd’hui ce look nous parait quelques peu discordant au niveau de ce qu’il est socialement convenable pour le genre masculin. Il en as pas toujours été ainsi comme le démontre les conventions social de 1884 soit l’année ou notre FDR à été pris en photo. Il avait deux ans à cette époque. Les garçons étaient habillés ainsi jusqu’a l’âge de 6 ou 7 ans. C’était aussi à cette âge environ qu’on coupait pour la première fois les cheveux des garçons. À cette époque l’on considérait cet habillement comme plutôt neutre au niveau des genres.
Les gens de nos jours peuvent savoir d’avance le sexe de leur enfants comme nous dit, Jo B Paoletti historien de l’université du Maryland auteur de: Pink and Blue: Telling the Girls From the Boys in America qui sera publié un peu plus tard cette année. Maintenant il est coutume de voir un bandeau rose encerclé la tête dénudé des petites filles.
Comment l’habillement des jeunes enfants ont-ils changés si dramatiquement? Comment en sommes nous parvenus avec deux  équipes, les bleues pour les garçons, les roses pour les filles?
Paoletti nous apprends: ‘’histoire réel de ce qui est arrivée avec la nature neutre des vêtements’’ Ce monsieur explore depuis plus de 30 ans la signification des genres dans l’habillement. Il dit que depuis des centenaires les garçons portèrent de magnifique robe blanche jusqu’a l’âge de 6 ans. Au départ c’était plus une question pratico-pratique. Un robe blanche et des couches de coton était facile à changer et blanchir. Aujourd’hui cela s’est transformée en: Mon dieu si j’habille mon bébé des mauvais vêtements j’en ferai assurément un pervers nous déclare Paoletti.
La démarche vers la définition des sexe dans l’habillement n’a jamais été rapide ni très linéaire. Les roses et bleues sont arrivée en même temps que d’autre couleurs pastel pour les bébés au milieu du 19ieme siècle. Encore, aucune de ces couleurs n’étaient encore spécifiquement assignés à un sexe particulier.
Un article dans le Ladie’s home journal de Juin 1918 explique: ‘’Il est généralement accepté que le rose soit pour les garçons et le bleu pour les filles. Les raisons derrière cette association est que le rose étant une couleur forte et plus profonde que le bleu elle convient donc mieux au garçons qu’aux filles avec qui le bleu plus doux s’ajuste à la perfection’’.  D’autres sources indique que les bleus sont plus flatteur pour les blondes et les roses pour les brunettes; ou encore le bleu pour les bébés au yeux bleu et le rose pour ceux ayant les yeux brun selon Paoletti.
Les couleurs socialement acceptés comme étant masculine ou féminines ne l’ont été que vers les années 40.  Ils étaient le résultat des tendances dictés par les grandes chaines de magasin et de tendance. ‘’Tout aurait put aussi bien en être tout autrement’’ nous apprend Paoletti.
En 1927 le TIME MAGAZINE imprima un tableau affichant les couleurs dites appropriés pour les filles et les garçons en accord avec les grands magasins américains de l’époque. On y apprend que le boutique Filene’s de Boston proposait d’habiller les garçons de rose ainsi d’autre magasin en furent pareil comme: Best & Co, à New-York, Halle’s à Cleveland et Marshall Field à Chicago.
La génération des ‘’Baby Boomer’’ à été élevé avec une manière spécifique de différenciée les sexes, les garçons s’habillèrent comme leur pères et les filles comme leur mères. Il était important que les filles portent de jolie robes à l’école tandis qu’il était acceptable que les garçons s’habille en vêtement de jeu.

Commentaires